Press Release


Enquête mondiale OMT/IPSOS : la perception du tourisme urbain reste largement favorable parmi les résidents locaux

Emplacement: 
Madrid, Espagne
PR No.: 
PR 19040
03 Juin 19

Madrid (Espagne), le 3 juin 2019 – Une enquête menée à l’échelle mondiale par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et IPSOS montre que, localement, les résidents voient le tourisme urbain d’un bon œil. L’enquête, réalisée dans 15 pays à travers le monde, a mis aussi en évidence les méthodes jugées les plus efficaces par les résidents pour gérer l’augmentation des flux touristiques. Enfin, elle fait apparaître des différences d’attitude vis-à-vis du tourisme urbain selon les catégories sociodémographiques.

L’enquête avait pour finalité de mieux comprendre les attitudes des résidents à l’égard du tourisme urbain. Elle a cherché également à repérer les stratégies de gestion jugées les meilleures pour faire face aux défis associés à l’augmentation de la demande touristique.

« Pour que le tourisme urbain continue d’être une activité bénéfique pour les résidents locaux, il est fondamental d’appliquer des politiques et des pratiques durables. Il faut donc assurer un suivi régulier de l’attitude des résidents à l’égard du tourisme et en tenir compte dans les mesures concernant le secteur » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

Des perceptions suivant le pays et l’âge...

Les effets du tourisme sont perçus le plus favorablement en Australie, en Argentine, en Suède, en République de Corée et en Espagne. Les sondés plus jeunes (moins de 34 ans) sont plus conscients des impacts à la fois positifs et négatifs du tourisme urbain que les plus âgés (plus de 50 ans), moins sensibles aux impacts négatifs. Les plus jeunes des personnes interrogées sont aussi davantage en faveur de mesures plus restrictives pour gérer l’augmentation de la demande touristique. Seuls 5 % des sondés les plus âgés préconisent d’arrêter la promotion du tourisme et ils ne sont que 8 % à être d’accord pour limiter le nombre de visiteurs dans leur ville, contre 12 % et 16 % respectivement chez les sondés plus jeunes.

... et la fréquence de voyage

Les sondés voyageant fréquemment à l’étranger (deux fois ou plus au cours de l’année précédente) sont moins susceptibles d’estimer vivre dans des villes très fréquentées par les touristes que ceux qui voyagent moins souvent. De même, la perception de l’impact positif du tourisme est nettement plus élevée chez les sondés ayant voyagé l’année précédente.

Mesures les plus recommandées dans l’ensemble des pays : infrastructures et expériences

S’agissant des mesures potentielles pour faire face à l’augmentation des flux touristiques dans les villes, les résidents de l’ensemble des 15 pays considèrent que la plus efficace serait « l’amélioration des infrastructures et des équipements ». Cette mesure est considérée comme la mieux indiquée par 89 % des personnes interrogées en Hongrie, suivie de l’Italie (80 %) et de l’Argentine (79 %). 

De même, « la création d’expériences et d’attractions bénéfiques pour les résidents comme pour les visiteurs » est la deuxième option préférée en termes de stratégie de gestion. C’est une option extrêmement populaire dans tous les pays (82 % au Canada et en Hongrie, 75 % en Argentine et 74 % en République de Corée).

À propos de l’enquête

L’enquête mondiale OMT/IPSOS s’appuie sur l’enquête omnibus d’IPSOS réalisée en ligne entre décembre 2018 et janvier 2019. Dans le cadre de l’enquête, 12 000 personnes ont été interrogées dans 15 pays : Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Canada, Espagne, États-Unis d’Amérique, France, Hongrie, Italie, Japon, Pologne, République de Corée, Royaume-Uni et Suède.

Rapport complet (en anglais)

Service de l’OMT Communication

Tél : (+34) 91 567 8100 / Fax : +34 91 567 8218 / comm@unwto.org

Suivez-nous sur FacebookTwitterInstagramYouTubeLinkedIn et Flickr.